Prométhes

Formation santé/sécurité/bien-être

Que faire face à un agresseur ?

Portrait de admin
admin

Vous êtes victime ou témoin d’une agression qui nécessite l’intervention immédiate de la police, vous devez composer le 17.

Il faudra alors répondre aux 5 questions de l'opérateur le plus précisément possible.

1) Quoi ?
Qu'est-il en train de se passer ou que vient-il de se passer ?

2) Où ?
Quelle est l'adresse précise des faits ?

3) Auteurs ?
Nombre d'agresseurs, description, moyen et direction de fuite ?

4) Moyens ?
Y a-t-il eu usage d'une arme (arme à feu ou arme blanche) ?

5) Victimes ?
Y a-t-il eu des blessés (graves) ?

Cependant, des méthodes simples peuvent limiter les conséquences voire éviter l’agression proprement dite.

A) En premier lieu, il s’agit de faire de la prévention en évitant les situations à risque. Ce qui signifie ne pas répondre aux provocations et garder ses distances, voir s’éclipser discrètement. En bref, éviter la confrontation.

B) Ensuite, si l’affrontement devient inévitable, plusieurs solutions s’offrent à vous :
_Discuter pour trouver un terrain d’entente ;
_Fuir en s’échappant ;
_Crier au secours et faire du bruit ;
_Ne pas offrir de résistance en prenant des risques si l’enjeu est purement matériel

Il est très important de ne pas se mettre en danger, la vie humaine étant plus  importante qu’un téléphone portable, une voiture ou même son orgueil blessé. En effet, vous ne serez agressé que par celui qui sera ou se sentira plus fort car il aura une supériorité physique, une arme en sa possession ou des amis à proximité.

C) Enfin, si vous devez répondre à l’agression, il faudra que votre riposte soit proportionnelle à l’attaque pour se définir comme une légitime défense et ne pas entraîner de poursuites judiciaires à votre encontre.
Voici maintenant des méthodes qui peuvent mettre votre agresseur hors d’état de nuire et qui vous donneront suffisamment confiance en vous pour ne les envisager qu’en dernier recours :

_Se protéger le visage avec ses poings fermés et ses avants-bras 

_être stable sur ses appuis au sol

_être fulgurant dans l’attaque pour mettre fin au combat le plus rapidement possible 

_les points faibles de votre agresseurs sont ses yeux, son entrejambe, son nez notamment

_vous pouvez le frapper avec vos poings, vos coudes, vos genoux, vos pieds, votre front

_si vous tombez malheureusement au sol, faites en sorte de vous retrouver au dessus de l’agresseur afin de bénéficier de l’avantage de votre poids

Vous pouvez également avoir en votre possession une bombe lacrymogène mais faites attention à ce que cette arme ne se retourne pas contre vous.

Pour conclure, sachez que le fait d’être licencié d’un club ou l’on pratique les arts-martiaux constitue un facteur aggravant si vous sortez du cadre de la légitime défense.