Prométhes

Formation santé/sécurité/bien-être

Préserver son capital santé au travail

Portrait de Robert Forgeron
Robert Forgeron

Voici quelques conseils qui vous permettrons de préserver votre dos et votre capital santé

Pour commencer, il est important d’avoir à l’esprit que ce qui est dangereux est d’arrondir le bas du dos lors du port de charges du fait du risque de hernie discale. En effet, il y a alors création de pressions dangereuses et néfastes pour les disques intervertébraux puisque la colonne vertébrale ne fonctionne pas, dans ce cas, d’une manière naturelle sur le plan biomécanique.
Les taches à risques sont donc les gestes ou positions répétées avec flexion du tronc vers l’avant en arrondissant le bas du dos.

Plusieurs grands principes sont à respecter :

1-Porter la charge au plus près du corps. l’idéal étant bien évidemment que le centre de gravité de la charge en question passe par celui de votre polygone de sustentation.

2-Prendre appui par des transferts de charges. Vous pouvez par exemple faire reposer un carton volumineux sur votre abdomen ou appuyer avec vos mains sur votre jambe fléchie lorsque vous vous relevez. 

3-Garder les bras tendus surtout si la charge est lourde de manière à être plus puissant et relâché dans l’effort. Faites comme si vous aviez un cable tendu à la place des bras avec des crochets au bout.

4-Garder le dos droit en se gainant pour respecter la courbure naturelle. Cela vous permettra de ménager votre rachis lombaire tout en étant plus puissant et en évitant la blessure.

5-Fléchir les jambes et travailler avec ses cuisses mais attention aux éventuels problèmes de genoux (ménisques).

6-Utiliser trois points d’appui pour améliorer la stabilité. Par exemple lorsque vous descendez d’une échelle ou d’un camion en toute sécurité (toujours en marche arrière comme l’exige le bon sens).

7-Maintenir un alignement du bassin et des épaules  au centre du polygone de sustentation. L’idéal étant que le point d’application de la force passe par l’axe de flexion des chevilles.

8-Equilibrer les charges entre les côtés

Toutes ces techniques sont appliquées par les sports de force comme l’haltérophilie dans le cadre d’une optimisation de la performance. Il faut savoir que contrairement aux idées reçues, c’est dans ce sport de compétition (bien encadré) qu’il y a le moins de pathologie dorsales puisque le port de charges lourdes n’autorise pas de technique approximative. Il s’agit là d’une véritable école du dos.